Libérez Wenceslao

Libérez Wenceslao

EG Justice May 7, 2012
Printer-friendly versionPrinter-friendly versionEmailEmail

Le Dr Wenceslao Mansogo Alo est médecin, défenseur des droits de l'homme connu pour son franc parler et partisan de la réforme démocratique en Guinée équatoriale. De plus, le Dr Mansogo Alo est le Secrétaire aux droits de l'homme et aux relations internationales du principal parti d'opposition, Convergencia Para la Democracia Social (CPDS).

Le Dr Mansogo Alo a documenté et rendu publics de nombreux comptes rendus de violations des droits de l'homme en Guinée équatoriale et a participé à de nombreuses réunions internationales, notamment à une assemblée du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève.

Principaux faits concernant le procès du Dr Mansogo Alo et sa condamnation injustifiée

Le 9 février dernier, le Dr Mansogo Alo a été arrêté sans chef d'inculpation formel suite à une accusation portée par la famille d'une patiente du Dr Mansogo décédée quelques jours plus tôt au cours d'une intervention chirurgicale.

La famille, y compris le père de la patiente décédée qui est un fonctionnaire de police, a affirmé que le Dr Mansogo Alo avait prélevé des organes du corps de la défunte. Le 13 février, le Dr Mansogo Alo a été mis en examen pour négligence professionnelle et profanation d'un cadavre. Des examens post-mortem distincts réalisés par l'hôpital régional de Bata et par le ministère de la Santé et de la Sécurité sociale ont déterminé que le corps était intact et que la patiente avait succombé à une crise cardiaque. L'accusation de profanation a, par la suite, été abandonnée. Le procès s'est tenu pour négligence professionnelle, inculpation reposant, cependant, sur une affirmation du rapport du ministère qui indiquait que le décès de la patiente par crise cardiaque aurait été induit par une erreur de dosage des anesthésiques. Aucune autopsie n'a été réalisée pour établir la validité de l'affirmation du ministère, qui a été contredite au tribunal par les experts médicaux cités par la partie poursuivante.

Malgré l'absence évidente de preuves à charge contre le Dr Mansogo Alo, ce dernier a été déclaré coupable et injustement condamné à 3 années d'emprisonnement le 7 mai 2012, après deux jours de procès.

Par cette condamnation et cette peine de prison injustifiées, le gouvernement du président Teodoro Obiang, qui harcèle et réprime régulièrement les voix de l'opposition, a saisi l'opportunité du malheureux décès d'une patiente du Dr Mansogo Alo pour faire taire un de ses principaux détracteurs.

Cliquez ici pour avoir plus de détails sur les accusations et sur le procès

Agissez pour faire libérer le Dr Mansogo Alo

Adressez un courrier (en français ou dans votre propre langue) aux personnes suivantes, en appelant à la libération immédiate et sans condition du Dr Wenceslao Mansogo Alo.

VEUILLEZ ADRESSER VOS LETTRES À :

Presidente Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
Gabinete del Presidente de la República,
Malabo, Guinea Ecuatorial
Fax: +240 333 09 3313/ 3334
Salutation: Excelentísimo (Votre Excellence)

Fiscal General Sr. David Nguema Obiang
Fiscalía General de la República,
Malabo, Guinea Ecuatorial
Fax: +240 333 09 1338
Salutation: Sr. Fiscal (Cher Procureur Général)

Ministro de Sanidad y Bienestar Social Sr. Don Salomón Nguema Owono
Ministerio de Sanidad y Bienestar Social,
Malabo, Guinea Ecuatorial
Fax: +240 333 09 9544
Salutation: Excelentísimo (Votre Excellence)

Télécharger le modèle de lettre
en document Word >>

[collapsed title=Ou copier le modèle de lettre ici >>]

Votre Excellence …,

Je me permets de vous adresser ce courrier pour exprimer ma plus vive inquiétude concernant la condamnation injuste du Dr Wenceslao Mansogo Alo, médecin respecté, éminent défenseur des droits de l'homme et leader d'un parti politique d'opposition, qui a été condamné à une peine de prison de 3 ans le 7 mai 2012.

La condamnation du Dr Mansogo Alo pour une négligence professionnelle présumée, malgré l'absence de preuve pour étayer une telle décision, ternit la réputation de la Guinée équatoriale aux yeux du monde et suscite de graves préoccupations selon lesquelles le système judiciaire en Guinée équatoriale a été utilisé à des fins de représailles contre un détracteur du gouvernement.

J'appelle par la présente à la libération immédiate et sans condition du Dr Mansogo Alo. De même, je demande instamment à votre gouvernement d'annuler la décision de fermer la clinique privée du Dr Mansogo Alo à Bata, le centre médical Espoir Litoral, et d'annuler les deux amendes d'une somme totale de 13 000 dollars à laquelle il a été condamné.

Je vous prie d'agréer, Votre Excellence, l'expression de mes sentiments distingués.

[/collapsed]

EG JUSTICE - is a 501(c)(3) organization.
P.O. Box 57297 Washington, DC 20037 1 (202) 643 4345 Copyright © 2010 EG Justice, all rights reserved.